Changer l'eau des fleurs

Valérie Perrin

Le Livre de poche

  • par (Libraire)
    30 juin 2021

    Un roman très intime, tout en sensibilité et plein d'émotion.
    Une lecture addictive, parfait pur les vacances !

    Karine


  • 7 avril 2021

    couple

    Il faut dire que le décor de ce roman est pour le moins original : Violette Toussaint, le personnage principal, travail dans un cimetière, et y habite.

    Nous découvrons par petites touches la vie de Violette depuis sa naissance sous X, ses différents familles d’accueil seulement évoquées, son coup de foudre pour Philippe Toussaint, leur fille Léonine, leur travail comme garde-barrière jusqu’à l’automatisation de la ligne, puis le travail dans un cimetière, la moto de Philippe Toussaint et ses journées dessus jusqu’à sa complète disparition.

    Je ne vous en dirai pas plus, au risque de divulgâcher ce roman foisonnant, qui s’autorise même un tour du côté de l’enquête.

    Tous les ingrédients y sont pour faire un succès : du drame, de l’humour, du feel-good, de l’amour, de la couleur, des méchants, et même des citations de plaques de cimetière en titre de chapitre.

    Mais, au risque de faire ma difficile, il y a un peu trop d’ingrédients à mon goût, et cette profusion a bien failli me faire caler au milieu de ce gâteau trop riche.

    Une citation :

    Si je portais son nom, je m’appellerais Irène Seul. Ca ferait une faute d’orthographe.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la couleur rose, omniprésente dans le roman.

    https://alexmotamots.fr/changer-leau-des-fleurs-valerie-perrin/


  • par (Libraire)
    24 septembre 2019

    "Une petite merveille qui se révèle un peu plus à chaque page !"
    Clémence BERDIN - Librairie Fréjus


  • par (Libraire)
    16 août 2019

    Une merveille

    Un véritable coup de coeur .. On retarde la fin de sa lecture, ne souhaitant pas refermer cette histoire ..


  • 24 juillet 2019

    Violette n’a jamais vraiment eu de chance. Sans jamais se plaindre, elle a beaucoup subi.
    Très jeune, elle épouse Philippe Toussaint et ils ont une petite fille, Léonine.
    Ils sont gardes-barrière. Enfin, elle plutôt, parce que lui préfère faire des tours de moto que de s’occuper d’elles et des barrières.
    Après un drame, Violette se retrouve gardienne de cimetière.
    Elle est douce Violette, entière, compréhensive.
    J’ai adoré cette jeune femme un peu décalée, puis cette femme mûre, si seule mais si humaine.
    Au début, j’étais un peu déçue par rapport aux « Oubliés du dimanche »
    Et puis très vite, la même émotion, le même enthousiasme, la même envie d’en savoir plus.
    Valérie Perrin n’en est qu’à son deuxième roman. J’espère vivement que d’autres suivront.
    Quelle intensité dans l’écriture.
    Quelle subtilité dans la construction du roman.
    Quel amour pour ses personnages.
    Même Philippe Toussaint, si antipathique au début, finit pat nous attendrir.
    Cette petite communauté au cœur du cimetière de Brancion-en-Chalon est un havre de paix et de bonheur simple malgré les drames et les peines.
    Et pour notre plus grand plaisir, c’est un gros livre. Plus de 650 pages, et pas une seconde d’ennui.
    Merci à Valérie Perrin de ce partage.


  • par (Libraire)
    20 juin 2019

    Le quotidien de Violette Toussaint n’est pas chose simple. Son mari l’ayant abandonné, elle tente tant bien que mal de continuer sa vie.
    Mais voilà qu’un mystérieux viens à sa porte afin de lui faire une révélation. Il sait où se trouve Philippe Toussaint, son mari.

    Valérie Perrin nous livre un personnage extrêmement attachant, drôle et à qui la vie ne fut pas exaltante.
    Un roman puissant qui vous poussera à découvrir l’histoire et le futur d’un couple où rien ne s’est passé comme prévu.
    Un petit bijou à lire qui vous fera sourire à n’en plus finir.