Les nuits d'été

Thomas Flahaut

Éditions de L'Olivier

  • 9 mai 2021

    Le roman ouvrier de la génération Y.

    Errances d'un trans-classe frontalier. Étudiant et fils d'ouvrier,Thomas cache son échec aux examens. Pendant son job d'été dans l'usine de son père, il retrouve son copain Mehdi, un intérimaire qui n'a pas quitté la vallée ni connu l'université, ainsi que sa sœur jumelle, thésarde en sciences sociales. Les corps usés, les objectifs inatteignables et le démontage des machines le confrontent à l'assignation sociale, à la honte et la peur de ne pas trouver sa place. Un récit nerveux sur la trajectoire de trois jeunes dans une vallée industrielle. Anne-Marie


  • par (Libraire)
    12 octobre 2020

    Le roman d'une génération qui se heurte à la violence du monde du travail

    Ces nuits d'été sont celles passées par Thomas sur une chaîne de montage à produire des pièces dont plus personne ne sait à quoi elles servent.
    Son père l'a fait avant lui. Son meilleur ami le fait aussi. Ce sont des intérimaires frontaliers, roulant entre la Suisse et la France, dans un monde industriel en plein changement.
    En suivant les aventures de Thomas, Mehdi et Louise le temps d'un été, le lecteur est saisi par la belle mélancolie de ces jeunes adultes qui ne voient plus clairement l'avenir.


  • par (Libraire)
    27 août 2020

    Citer Linhart en épigraphe donne idée de l'univers du texte de Thomas Flahaut. Auscultant le corps ouvrier sur son établi, il parvient à faire matière littéraire d'un monde trop souvent oublié par la plume. Il écrit là un texte nécessaire à l'heure où la classe ouvrière a muté, permettant à un mot de s'affirmer : transmission. Celle d'une histoire, une histoire ouvrière, marquée dans les chairs.