Prends soin de maman

Prends soin de maman

Kyong-Suk Shin

Pocket

  • 7 juin 2015

    Venue de sa campagne pour un court séjour chez ses enfants à Séoul, Sonyo disparaît. Elle n'a pas réussi à suivre son mari dans le métro bondé qui est parti sans elle. Bien sûr, il est revenu très vite; mais elle n'était plus là, comme évaporée. Depuis ses enfants la cherchent sans répit, dans toutes les rues de cette capitale qu'elle connait si peu. Ils placardent des affiches, diffusent sa photo, parcourent la ville, en vain. Leur mère reste introuvable...Les semaines passant, à l'inquiétude se mêlent les souvenirs, et avec eux, les remords, la culpabilité, le sentiment d'avoir connu la mère, mais si peu la femme qu'elle était aussi.

    Qu'est-ce qu'une mère ? Tout l'univers, pour un enfant. C'est elle qui met au monde, nourrit, soigne, protège, console. Elle supporte tout, sacrifie ses besoins et ses désirs, tait ses inquiétudes et ses déceptions, pour que ses petits grandissent, s'épanouissent et réussissent. Une fois grands, les enfants se détachent. Celle qui était le centre de leur monde devient plus pesante au regard de leur désir d'indépendance et, quand ils quittent le nid, elle devient une partie de leur enfance, presqu'indésirable dans leur vie d'adulte. Voilà un peu le parcours de Sony, épouse et mère devenue vieille. Ses enfants ont réussi, ils ont quitté la campagne pour s'installer à Séoul. Bien sûr, ils viennent encore, de loin en loin, pour de brèves visites. Bien sûr, elle va les voir dans cette grande ville qu'elle craint un peu. Mais ils ont un peu honte de cette campagnarde qui voyage encombrée de légumes et de petits plats, de valises et de sachets. Ce n'est que lorsqu'elle disparait qu'ils se rendent compte de l'importance qu'elle avait dans leur vie. Et il en va de même pour son mari, homme infidèle, souvent absent, trop peu préoccupé par le bonheur de son éternelle compagne. Chacuns à leur tour, enfants et époux, racontent Sonyo, ce qu'elle leur a apporté, ce qu'ils regrettent de ne pas avoir vu, ce qui leur manque aujourd'hui.
    Bien sûr, l'histoire est coréenne, mais ce qu'elle évoque est universel. Il s'agit là de l'amour maternel dans ce qu'il a de plus beau, de plus pur, de plus désintéressé. Un sentiment qui dépasse tout, qui peut faire des miracles et soulever des montagne, qui finit parfois par se heurter à l'ingratitude honteuse de ceux qui en bénéficient. Prends soin de maman est l'histoire très émouvante d'une mère et d'une femme qui interpelle chacun d'entre nous. On oublie trop souvent tout ce que notre mère a fait pour nous pour ne plus voir que celle qui dérange, qui encombre, qui dénote dans notre vie d'adulte libre et indépendant. On croit ne plus avoir besoin d'elle et pourtant...
    Un livre pudique, fort et bouleversant qui tirera une larme à tout ce qui ont parfois négligé leur maman.