L'Absolu littéraire. Théorie de la littérature du romantisme allemand
EAN13
9782021488944
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Poétique
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Absolu littéraire. Théorie de la littérature du romantisme allemand

Seuil

Poétique

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782021488944
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    26.99

Autre version disponible

Avant de faire epoque dans la litterature et dans
l'art, avant de representer une sensibilite ou un style (dont on annonce
regulierement le « retour »), le romantisme est d'abord une theorie. Et
l'invention de la litterature. Il constitue meme, tres exactement, le
moment inaugural de la litterature comme production de sa propre
theorie
- et de la theorie se pensant comme litterature. Par la, il ouvre
l'age critique auquel nous appartenons encore.Poetique ou le sujet se confond avec sa propre production, et
Litterature close sur la loi de son propre engendrement, le romantisme (nous,
en somme), c'est le moment de l'absolu litteraire.Cela s'est joue vers 1800, a Iena, autour d'une revue
(l'Athenaeum) et d'un groupe (celui des freres Schlegel). Or, depuis
bientot deux cents ans que ce moment a eu lieu, pratiquement aucun des textes
majeurs ou s'est effectuee une telle operation n'a ete traduit en français. La
premiere ambition de ce livre est, par consequent, de donner a lire certains
d'entre eux. Mais comme la contrainte que le
romantisme exerce sur nous est a proportion de la meconnaissance ou il a ete
tenu, on a voulu, chaque fois, accompagner ces textes et en prendre, a notre
usage, la mesure theorique. Question, tout simplement, de vigilance :
car au fond « l'absolu litteraire », n'est-ce-pas ce qui hante, encore
aujourd'hui, notre demi-sommeil theorique et nos reveries d'ecritures ?
Ph. L.-L. et J.-L. N.
La traduction et l'annotation des textes ont ete assurees avec
la collaboration de Anne-Marie Lang.


S'identifier pour envoyer des commentaires.