LE PETIT BOUTANG DES PHILOSOPHES. INTRODUCTION A LA PHILOSOPHIE DE PIERRE BOUTANG
EAN13
9782912833471
ISBN
978-2-912833-47-1
Éditeur
PROVINCIALES
Date de publication
Dimensions
19 x 14 x 0 cm
Poids
125 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Petit Boutang Des Philosophes. Introduction A La Philosophie De Pierre Boutang

Provinciales

Offres

- Fabrice Luchini, vous lisez l'Évangile de saint Marc ? - Pas encore. Avant de plonger dans les Évangiles, je lis Pierre Boutang. C'est du lourd?! Hier soir, je dînais avec François Hollande qui me dit?: «?Vous lisez Boutang?? C'est la passion de mon père?!?» Je lui réponds?: «?Transmettez mon salut admiratif à votre père car un lecteur de Boutang, c'est un costaud.?» Je suis paumé… - Qu'est-ce qui vous attire chez Boutang?? - Le poison de la curiosité. Pourquoi suis-je ainsi happé?? C'est d'un tel niveau philosophique que je n'ai pas les moyens de suivre. Pourtant j'y vais. Autant Nietzsche, je peux facilement m'y mettre, car c'est un styliste poète, autant ces philosophes qui mettent Kant en allemand face à Thomas d'Aquin en latin… je ne fais pas le poids?! (Fabrice Luchini interrogé par Luc Adrian pour Famille chrétienne, le 10 mai 2016.) Ce livre est un manuel pour commencer à lire Boutang, le philosophe français le plus nécessaire et le plus libre du siècle. « Méthode d'investigation sans concession », « classique modernité », « courage » sont les mots par lesquels Pierre Boutang rendait compte des tout premiers travaux de son élève en Sorbonne : « Nous sommes ici en présence du véritable commencement d'une oeuvre ». Né en 1957 à Douarnenez, docteur en philosophie, ancien secrétaire de Marie-Madeleine Fourcade (Comité d'Action de la Résistance) Du Buit est passé maître dans l'art du Renseignement. Il a publié Tu n'écriras pas mon Nom, Ce qui est écrit est écrit, L'Etre et l'argent, Rien ne vous sera impossible. Le Professeur Pierre Magnard a reconnu l'apport, la force et la cohérence de sa critique de l'écriture entravant la transmission, qu'a inspirée principalement son long compagnonnage avec Boutang : cette « âpre et décapante critique des usages idolâtriques de l'écriture et de l'argent » « jette un soupçon sur l'innocence présumée de l'écriture, qui semble avoir alors parti lié avec le souci de posséder, mais aussi d'exiger, de dominer et de sanctionner. » Régis Debray a trouvé « passionnante » cette réflexion sur l'écriture et l'interdit de l'image, tout en n'en partageant pas les conclusions. « Dans un sens assez proche de Jean-Claude Milner, Henri Du Buit laisse entendre que le glissement totalitaire de la modernité ne serait pas à chercher d'abord du côté des sciences de la nature mais du côté de la prédominance de l'écrit sur la parole. De toutes les techniques, l'écriture est la première (non pas dans l'ordre chronologique, sans doute, mais dans l'ordre logique) ; la perversion de la technique en technocratie est donc à chercher d'abord dans une perversion de l'écriture » (Fabrice Hadjadj).
S'identifier pour envoyer des commentaires.