Le paradis à la porte / essai sur une joie qui dérange, essai sur une joie qui dérange
EAN13
9782020988360
ISBN
978-2-02-098836-0
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
DIEUX HOMMES
Nombre de pages
498
Dimensions
20 x 12 x 3 cm
Poids
494 g
Code dewey
202.3
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le paradis à la porte / essai sur une joie qui dérange

essai sur une joie qui dérange

De

Seuil

Dieux Hommes

Offres

Comment donner le goût du paradis ? La question peut paraître fantasque, au mieux, poétique. Elle est en fait fondamentale, et recouvre une réalité très concrète. Car le paradis n’est en rien l’ajournement de la joie ou d’un devenir meilleur. Il n’est pas le rêve d’une vision béatifique chargée de camoufler ou d’oublier une réalité sans espérance. Il n’est pas un arrière-monde. Le goût du paradis, c’est la pression de la joie, ici et maintenant. L’annonce du paradis transfigure le monde présent. Avec la violence d’un déchirement, d’une irruption : on tue le Christ parce qu’il annonce le Royaume. C’est sans doute parce que le paradis est insuffisamment prêché que le christianisme a tendance à se réduire à un moralisme. Mais réfléchir au paradis, c’est aussi récuser l’idée d’un paradis terrestre, c’est empêcher l’utopie et sa pente totalitaire : la société parfaite est produit de l’enfer, elle résulte de la volonté de temporaliser l’espérance. Devenir meilleur, trouver la joie, se fait sous la pression du paradis ; pas en tentant, tel l’ange qui veut atteindre la béatitude par ses propres forces, de réaliser le paradis sur terre. Et refuser le paradis, est-ce possible ?...Fabrice Hadjadj est professeur agrégé de philosophie et collabore au Figaro littéraire et à Art Press. Il a publié plusieurs essais, dont : La Profondeur des sexes. Pour une mystique de la chair (Seuil, 2008), La Foi des démons ou l'athéisme dépassé (Salvator, 2009, Prix de littérature religieuse).
S'identifier pour envoyer des commentaires.