À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Sartre avec Lacan, Corrélation antinomique, liaison dangereuse
EAN13
9782916124131
ISBN
978-2-916124-13-1
Éditeur
Navarin
Date de publication
Collection
COLLECTION COULEUR
Nombre de pages
336
Dimensions
22,5 x 14,5 x 2,5 cm
Poids
478 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sartre avec Lacan

Corrélation antinomique, liaison dangereuse

Préface de

Navarin

Collection Couleur

Indisponible

Ce livre est en stock chez 2 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Clotilde Leguil nous dévoile les coulisses de l’élaboration lacanienne de la psychanalyse à partir d’une corrélation secrète et paradoxale avec la philosophie sartrienne de l’existence.

Si le rapport de Lacan à Sartre est de l’ordre d’une liaison dangereuse, c’est qu’il y a risque de méprise et de malentendu : la philosophie existentielle sartrienne nie la dimension de l’inconscient et la perspective lacanienne introduit le structuralisme en psychanalyse pour repenser l’inconscient freudien.

Lacan ne recule pas devant les dangers de cette corrélation antinomique. Tout en critiquant Sartre, il réinvestit ses concepts. Ainsi métamorphose-t-il le désir, le manque d’être ou la contingence pour les mettre au service d’une psychanalyse structuraliste. C’est dire combien le structuralisme lacanien se détache singulièrement du mouvement structuraliste : il est question de structure certes, mais aussi de désir et de sujet, sans lesquels la psychanalyse se résorberait dans les sciences humaines.

L’on saisira comment Lacan détourne les concepts de la philosophie existentielle pour leur faire jouer une nouvelle partition, qui éclaire l’expérience analytique en tant qu’expérience subjective.

Biographie de l’auteur

Clotilde Leguil, psychanalyste et agrégée de philosophie, est membre de l’École de la Cause freudienne et maître de conférences au département de psychanalyse de l’université de Paris viii-Saint-Denis.

Elle est l’auteur des Amoureuses, voyage au bout de la féminité (Seuil, 2009) qui a reçu le prix Œdipe des libraires 2010, ainsi que de La pensée éthique contemporaine (avec Jacqueline Russ, « Que sais-je ? », puf, 2008). Elle a préfacé les nouvelles traductions de Freud aux Éditions du Seuil (2010-2011) et a contribué à L’Anti-livre noir de la psychanalyse sous la direction de Jacques-Alain Miller (Seuil, 2006).
S'identifier pour envoyer des commentaires.