Le rêve brisé de Charles Quint 1525-1545 : un empire universel ?
EAN13
9782262094904
ISBN
978-2-262-09490-4
Éditeur
Perrin
Date de publication
Nombre de pages
352
Dimensions
24 x 15,4 x 2,7 cm
Poids
546 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le rêve brisé de Charles Quint 1525-1545 : un empire universel ?

De

Perrin

Offres

Autre version disponible

Ambitions et limites du maître de l'empire " où le soleil ne se couchait jamais ".
Marignan, 1515. François Ier est le grand vainqueur de cette mémorable bataille, et son succès érige la France en première puissance européenne. Mais en quelques années, l'équilibre des pouvoirs se renverse totalement : en 1519, Charles Quint ravit le trône impérial au roi de France et, en 1525, il le bat à Pavie et le fait prisonnier.Dès lors, plus rien ne semble s'opposer à ce que l'empereur victorieux devienne le maître absolu de toute l'Europe. Son ambition est désormais simple : revenir à une parfaite unité chrétienne en restaurant un empire universel sur le continent. S'appuyant sur une historiographie renouvelée, cet ouvrage passionnant éclaire d'un jour nouveau son véritable dessein politique, et montre qu'il s'est joué en trois temps.De 1525 à 1529, le Habsbourg s'évertue à ravaler définitivement la France (ce qu'il parvient à faire lorsque le roi Très Chrétien perd la bataille de Landriano). De 1529 à 1540, l'héritier des rois Catholiques touche son espoir du doigt car le Saint Empire rayonne sur l'Europe, et semble alors capable de rétablir durablement la paix. Mais de 1540 à 1545, l'empereur, malade et vieillissant, s'enlise dans divers conflits (Allemagne, Turquie, etc.) et ne parvient pas à endiguer les guerres de religion qui ne cessent de prendre de l'ampleur.Avec le talent narratif qu'on lui connaît, Guillaume Frantzwa analyse la façon dont le rêve impérial paraît triompher, avant d'être définitivement battu en brèche durant la deuxième moitié du règne de Charles Quint. Une synthèse essentielle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Guillaume Frantzwa