Le concept de réalité
EAN13
9782020993258
ISBN
978-2-02-099325-8
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
TRACES ECRITES
Nombre de pages
128
Dimensions
24 x 16 x 0 cm
Poids
204 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Code dewey
801
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le concept de réalité

De

Traduit par

Préface de

Seuil

Traces Ecrites

Offres

L’idée de « réalité », le partage entre le possible et le réel, nous semblent des données évidentes de notre relation au monde, et nous comprenons immédiatement ce que veut dire un romancier lorsqu’il parle de son ambition de « dévoiler une dimension du réel » ou lorsqu’un homme politique accuse son concurrent d’« irréalisme ».Pourtant de telles expressions renvoient à un concept de réalité historiquement déterminé ; dans le premier cas, le roman apparaît comme une forme esthétique qui assigne à la fiction des ambitions qui n’auraient eu aucun sens dans le cadre de la vision antique de l’art comme « imitation » ou dans la pratique de l’épopée ; dans le second cas, la politique moderne est l’héritière d’une volonté de « réalisme » que l’on peut faire remonter à Machiavel, qui s’oppose moins à l’« utopie » au sens moderne qu’à un certain idéalisme platonicien. C’est dire que le concept de réalité, et son emploi dans les champs artistique et politique, ont une histoire, mais une histoire difficile à saisir, parce qu’elle se situe à l’arrière-plan des œuvres et de la conscience des auteurs.Dans les deux articles ici réunis, Hans Blumenberg s’attache ainsi à dégager une typologie des grands « concepts de réalité » qui se sont succédé et parfois superposé dans l’histoire occidentale, afin de comprendre aussi bien la place fondamentale du roman dans la conscience moderne que les liens entre une rhétorique du « réalisme » et une politique de la puissance.Préface de Jean-Claude Monod.Hans Blumenberg (1920-1996). Auteur d'une bonne trentaine d'ouvrages (dont plus de la moitié posthumes), il a été professeur de philosophie à l'université de Münster. Il est notamment l’auteur de La Légitimité des Temps modernes(Gallimard, 1999).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...