Le Corps africain
EAN13
9782754101646
ISBN
978-2-7541-0164-6
Éditeur
Hazan
Date de publication
Nombre de pages
220
Dimensions
31 x 22 x 0 cm
Poids
1688 g
Code dewey
391.009
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Corps africain

De

Hazan

Indisponible
Chaque société a toujours voulu accomplir, avec les corps des personnes qui la constituent, des métamorphoses, pour modifier leur image originelle, fabriquer une représentation qui transcende une réalité brute, trop naturelle. Mais en Afrique ces altérations de l’apparence sont également un art, au même titre que les masques, la statuaire. Dans une première partie de son ouvrage, Alain-Michel Boyer décrit en détail la forme esthétique des coiffures, des peintures corporelles, des parures, aussi accomplie que celle de la sculpture. En certaines contrées, plus le corps est orné, plus sa présence, charnelle, spirituelle, est grandie, sublimée. Pour le transfigurer? interroge l’auteur. Le restituer plutôt à lui-même, le faire devenir ce qu’il est : une peau devenue graphisme, travaillée au même titre que les matières des sculpteurs, des orfèvres. Le magnifier comme on le ferait d’une statue, ce n’est pas le déformer, démontre ensuite Alain-Michel Boyer, exemples à l’appui, mais le transmuer, d’un état indifférencié, vers la culture. Dans certaines contrées, quand un matériau, bois, pierre, métal, fait défaut, que reste-t-il, sinon son propre corps ? S’il est vrai que l’Afrique est entrée dans les contraintes et le jeu de la civilisation européenne, et que les scarifications, par exemple, sont souvent abandonnées, il existe encore des lieux, isolés, où les arts du corps sont célébrés comme autrefois. Loin des villes : au centre du Niger, au sud de l’Ethiopie, au nord de la Tanzanie, dans le bassin du Congo, certains peuples, avec une admirable obstination, refusent encore les us, les coutumes, les modes vestimentaires occidentales. En sept chapitres, Alain-Michel Boyer décrit tous les phénomènes cultuels liés au corps en Afrique dans la tradition puis, pour finir, dans ses réinventions contemporaines
S'identifier pour envoyer des commentaires.