EAN13
9782021153804
ISBN
978-2-02-115380-4
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
ACTES RECH. (ARES000203)
Nombre de pages
128
Dimensions
29 x 21 x 0 cm
Poids
426 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Actes De La Recherche En Sciences Sociales, N 203. "De L'Eau ! Pratiques, Modeles, Legitimites" - Vo

Seuil

Actes Rech.

Offres

Les politiques de dérégulation mises en œuvre depuis une trentaine d'années ont transformé les structures industrielles et les équilibres politiques des économies nationales et internationales. Tous les secteurs ont été touchés : l'industrie, les services et les industries de réseaux. Il en est cependant un qui occupe toujours une place particulière : celui de l'eau, secteur qui cristallise les passions politiques, au point de générer de nombreux conflits environnementaux. Les protagonistes de ces actions – entreprises privées ou mouvements en faveur de la remunicipalisation –, plaident à partir de leurs points de vue spécifiques et souvent partiels. La seule problématique des modes de gestion a rattaché le sujet au problème, bien plus large, de l'adhésion ou un refus du « consensus de Washington ». Les tentatives de remunicipalisation des services d'eau ont ainsi focalisé l'attention, au point de devenir l'incarnation exemplaire des luttes contre la globalisation libérale.La promotion d'un service universel est généralement considérée comme un progrès, sans pour autant épuiser la diversité des systèmes de distribution possibles. Trop d'attention a cependant été accordée aux contrats et à la définition du mode de régulation du service : les crises montrent aussi qu'il ne suffit pas de changer de contrat et d'opérateur pour améliorer le service. L'observation des systèmes existants suggère de s'interroger sur les facteurs de la performance et du progrès, sans les rattacher a priori aux catégories public ou privé. Le tout est de pouvoir dépasser l'indignation et le sentiment d'injustice suscités par les inégalités d'accès à l'eau.Afin d'élaborer une problématique qui évite aussi bien la description des inégalités que le saut normatif de l'imputation des responsabilités, ce numéro propose de croiser deux perspectives de recherche : l'une qui s'attache au gouvernement des villes ; l'autre qui étudie les inégalités d'accès à l'eau et les conflits environnementaux qu'elles génèrent. Il élabore une combinatoire de cas de mise en œuvre possible du service, de l'Asie à l'Amérique latine, de l'Afrique à la France.
S'identifier pour envoyer des commentaires.