Les baleines préfèrent le chocolat, Roman pour enfants 8 ans et +
EAN13
9782874262555
ISBN
978-2-87426-255-5
Éditeur
Alice
Date de publication
Collection
DEUZIO
Nombre de pages
128
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
208 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les baleines préfèrent le chocolat

Roman pour enfants 8 ans et +

Alice

Deuzio

Offres

Autre version disponible

Comme un poisson dans l’eau

par Marie Colot

(illustrations de Rascal)

Le roman :

Angelina Bombardini arrive dans un nouvel établissement scolaire. Toute ronde et toute de rose vêtue, elle provoque rires et moqueries. Mais Angelina a du caractère et de la répartie. Et la voilà qui propose un concours de surnom original. Celui ou celle qui lui trouvera le surnom le plus sympa remportera une semaine de desserts. Spaghetti bolograisse, Moby dick, rouleau compresseur... sont proposés. Mais le verdict tombe vendredi à 16h00 : ce sera Burger.

La nouvelle école de Burger est très sélect. Il semble que le seul souci que les enfants n’aient pas, c’est l’argent. Sinon, ils se partagent les pères absents, les mères décédées, les divorces et les dépressions. Avec son optimisme, son caractère ouvert, son nom sans particule et sa famille unie, Burger n’est pas vraiment dans la norme. On dirait qu’elle n’a pas d’autre préoccupation que celle de ressembler un maximum à son idole Marylin.

Elle a pourtant une bête noire : la prof de piscine qui l’a pris en grippe à cause de son incompétence dans l’eau et son surpoids. Mais elle n’est pas du genre à baisser les bras. Alors, tous les mercredis après-midi, elle apprend à nager avec son amoureux, Lucien. Sauf un mercredi où elle se rend seule à la piscine.

On la retrouve à l’hôpital dans le coma. Chacun va donner sa version des faits ou un élément de l’affaire. Burger a-t-elle voulu se suicider, cédant finalement sous la pression ? Lui a-t-on joué un autre mauvais tour qui a mal tourné ?

Pendant ce temps, pour tenter d’influencer l’état de santé de Burger, ses amis décorent sa chambre de toutes les couleurs (surtout du rose), lui amènent Maf son chihuahua, des fleurs…

C’est la débandade dans la chambre d’hôpital.

Contrairement à son idole, Angelina finira par se réveiller.

Ce qu’il faut en penser :

Un roman qui foisonne de thèmes, comme tous ceux de Marie. On y parle d’image de soi, de malbouffe, de jalousie, de harcèlement, de problèmes familiaux et des répercussions qu’ils ont sur l’école...

Tout est abordé sur un ton léger et plein d’humour, sur fond de camaraderie ou de rivalités au sein d’une classe. Mais on sent la sensibilité et la fragilité de chaque enfant, même dissimulée sous les moqueries et la méchanceté.

L’auteur :

Née en 1981 en région namuroise, au sud de Bruxelles, Marie Colot passe son enfance à inventer des histoires, fabriquer des livres et jouer à l’école avec ses poupées. Devenue soi-disant grande, rien n’a vraiment changé pour elle : depuis 2006, elle enseigne le français à de futurs éducateurs à la Haute École Defré (Bruxelles). Elle anime aussi des ateliers de lecture pour les enfants, participe au jury de présélection du Prix Versele (l’équivalent du Prix Sorcières en Belgique) et s’essaie depuis peu dans le domaine du conte. À ses heures pas si perdues que ça, elle observe les passants, pense à tout et à rien, fait la sieste et mange de la crème brûlée.

Elle est l’auteur de trois autres romans, également publiés chez Alice Jeunesse : En toutes lettres et Souvenirs de ma nouvelle vie et À l’encre rouge. (En toutes lettres a déjà été réimprimé.)
S'identifier pour envoyer des commentaires.