Paradoxes de Lacan, Je parle aux murs, entretiens de la Chapelle Sainte-Anne
EAN13
9782020971669
ISBN
978-2-02-097166-9
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Champ freudien
Séries
Paradoxes de Lacan
Nombre de pages
112
Dimensions
18 x 10 x 1 cm
Poids
110 g
Code dewey
150.1952
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je parle aux murs

entretiens de la Chapelle Sainte-Anne

De

Seuil

Champ freudien

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Paradoxes de Lacan
Ces murs sont ceux de la chapelle de Sainte-Anne. Invité à y prononcer des conférences, Lacan, 70 ans, y retrouve sa jeunesse d’interne en psychiatrie. Il s’amuse, improvise, se laisse aller. C’est du savoir qu’il parlera, annonce-t-il, et l’intention est polémique : les meilleurs de ses élèves, eux, captivés par l’idée que l’analyse fait le vide, ont levé le drapeau du non-savoir, emprunté à Georges Bataille. Non, dit Lacan, la psychanalyse procède du savoir, d’un savoir supposé, supérieurement organisé, qui est l’inconscient. On n’y accède que par deux voies : la vérité, d’abord (l’analysant s’efforce de dire tout ce qui lui passe par la tête), la jouissance, ensuite (l’analyste interprète toujours les dits de l’analysant en termes de libido ). Deux autres voies en barrent l’accès : l’ignorance (s’y adonner avec passion, c’est toujours consolider le savoir établi), et le pouvoir (passion de la puissance, d’où méconnaissance de ce que seul révèle l’acte manqué). Ce qu’enseigne la psychanalyse de plus précieux, c’est l’impuissance. Leçon de sagesse pour une époque, la nôtre, qui voit la bureaucratie, au bras de la science, rêver de changer l’homme dans ce qu’il a de plus profond, que ce soit par la propagande (les campagnes anti-tristesse), la manipulation directe du cerveau (NeuroSpin), ou la bio-technologie .Jacques Lacan (1901-1981) est une figure incontournable de la psychanalyse, qui a marqué le paysage intellectuel français et international. Son œuvre, en grande partie constituée par son enseignement - le Séminaire -, est publiée aux Editions du Seuil.
S'identifier pour envoyer des commentaires.