Marin D.

HANDSOME HARRY - CONFESSIONS D'UN GANGSTER
par (Libraire)
3 janvier 2019

Gang de rêve

Handsome Harry, c'est l'ascension et la chute du gang Dillinger, l'un des plus grands collectifs de braqueurs que l'Amérique ait connu.
Tour à tour roman historique, biographie, polar ou roman d'aventures, c'est avant tout un ouvrage lumineux, une déflagration des années folles américaines, de leurs truands gentlemans et de leurs compagnes (d)étonnantes.
Le grand roman outre-atlantique de la rentrée de janvier.

Le discours
16,00
par (Libraire)
13 novembre 2018

Justesse émotionelle

Fabrice Caro, on le connait comme auteur de Zai Zai Zai Zai, bande dessinée décalée et génialement burlesque.
On retrouve évidemment cette patte dans Le discours, son deuxième roman, où on suit Adrien, quarantenaire désabusé, qui se voit confier un discours pour le mariage de sa sœur, alors même que sa compagne vient de le quitter. Dès lors, Adrien se replonge dans les souvenirs de sa vie, afin d'y trouver de l'inspiration avant la cérémonie.
On lit le discours le sourire aux lèvres, et on ne peut qu'admirer la finesse de l'auteur, qui parvient à dresser des portraits et des tranches de vies subtiles, tout en finesse. Ainsi, le Discours acquiert une dimension émotionnelle forte et juste, qui ne peut que séduire le lecteur.

Piranhas
22,00
par (Libraire)
16 octobre 2018

Petit frère veut grandir trop vite

Roberto Saviano, habitué des documentaires sur les trafics et la mafia italienne (qu'il a d'ailleurs magnifiquement dépeint dans Gomorra), propose ici un projet assez original : sortir de sa zone de confort en réalisant un roman (c'est donc son premier) sur les gangs de jeunes napolitains qui prennent exemple sur les patrons de la camorra et créent leur propre clan. Pari complètement réussi puisque les pérégrinations de Nicolas / Maharadja lui permettent de dresser un portrait fascinant sur l'embrigadement de la jeunesse dans les cercles mafieux de Naples. La cartographie ainsi réalisée, sans précédent dans l’histoire de la littérature, fascine autant qu’elle dégoute, mais ne laisse pas indifférent. Piranhas est un roman unique, profond, qui dissèque la violence de manière novatrice. Toutefois, il reste à réserver à une clientèle intéressée par le sujet, et pas à un public trop large.

Le tireur

Swarthout, Glendon

Éditions Gallmeister

9,50
par (Libraire)
15 octobre 2018

La fin des légendes

Si pour beaucoup le western symbolise l'aventure, la découverte de grands espaces, le goût du risque et la quête d'un avenir meilleur, Glendon Swarthout prend ici le parti inverse.
Nous suivons donc J.B. Books, dernière grande gâchette de l'Ouest, à qui un docteur d'El Paso diagnostique un cancer incurable, qui va le tuer dans quelques semaines. Notre anti-héros décide donc de partir dans un dernier grand coup d'éclat, alors même que la maladie gagne du terrain et que toute la ville se succède à son chevet pour lui extorquer le peu de biens et de notoriété qui lui reste.
Livre sur la fin d'une époque et de ses mythes, Le Tireur est avant tout un immense roman qui réussi en 200 pages une cartographie parfaite des grands protagonistes des westerns. Un véritable chef d’œuvre parfaitement huilé et bien plus fin qu'il n'y parait.

Quand Dieu boxait en amateur, roman
par (Libraire)
23 septembre 2018

Famille d'artistes

Dans cet éloge à son père, Guy Boley réalise le portrait d'un homme tiraillé entre sa passion pour le domaine littéraire et l'univers dans lequel il évolue : la forge où il travaille et les rings qu'il côtoie.
C'est grâce à l'amitié d'enfance qu'il a noué avec le nouvel abbé de la ville qu'il réussira à s'illustrer sur les planches, dans une pièce retraçant la passion de Jésus.
Avec une écriture fine et tendre, mais aussi incisive et brute quand cela est nécessaire, Guy Boley parvient à dresser un magnifique portrait familial et à immortaliser la mémoire de son père par la littérature.
Un coup de cœur de cette sélection Goncourt 2018.