Am Fred B.

Ahmet Altan

Actes Sud

21,80
Conseillé par
5 janvier 2024

Dans la peau d'un terroriste

Ziya a seize ans lorsqu'il commet son premier meurtre. Il veut ainsi venger son frère et se conformer au code de l'honneur viril de la société patriarcale turque des années 1900. Ayant échappé de justesse à la pendaison, puis à la réclusion à perpétuité, il traîne dans les salles de jeu une vie d'ennui et d'infamie, qui lui vaut plus de crainte que de respect. Seule la compagnie des femmes lui inspire une retenue sacrée et le fait sortir de sa sauvagerie. Encore une fois, Ahmet Altan retrace le parcours fulgurant d'un jeune homme naïf mais brutal, que les femmes initient à une autre vision de la vie et du courage. Pour comprendre le mécanisme des passages à l'acte terroristes, le romancier décrit avec subtilité l'enfermement dans une insensibilité inhumaine et la fièvre de jouer avec sa propre mort. "Il savait qu'en tuant il mourrait lui-même, puis ressusciterait. (...) Un jeu taillé pour son âme." Anne-Marie

La guerre de Poutine contre les femmes

Stock

21,90
Conseillé par
13 décembre 2023

Viols de guerre : ne détournez pas le regard.

Comment sortir le viol de guerre des silence de l'histoire et de la honte des victimes ? Comment expliquer l'institutionnalisation des tortures sexuelles dans les conflits armés ? Comment comprendre que des mères et des épouses encouragent leurs proches à pratiquer de telles atrocités sur d'autres femmes ? La romancière finno-estonienne s'inspire des secrets de son histoire familiale passée à l'ombre du géant soviétique : une grande-tante laissée pour muette après avoir été violée par un soldat ; une petite fille qui sait d'instinct ce qu'elle doit taire et cacher quand elle rend visite à sa famille. Au fil de son travail, l'écrivaine a accumulé articles et références pour comprendre l'emprise totalitaire de l'idéologie imposée par le pouvoir russe à travers le colonialisme : un virilisme brutal, qui cultive violence et anti-intellectualisme, sexisme, racisme et homophobie. Un génocide culturel exercé sur les peuples conquis ; une menace contre l'Occident et ses valeurs démocratiques, accélérée par la propagande numérique et les bouleversements géopolitiques. Un témoignage documenté sur une barbarie ordinaire.

Conseillé par
2 novembre 2023

Eclats de splendeur

Après un recueil « Ciel de nuit blessé par balles » et un roman « Un bref instant de splendeur » qui ont fait date, Ocean Vuong continue à tisser les fils du passé et de la filiation, de l'amour, du sens de la vie. Dédié à sa mère, le recueil embrasse les temps, les vies, avec virtuosité - qui ne rime pas avec superficialité. Vuong a été qualifié de "jeune prodige" aux États-Unis : faire le portrait de sa mère à partir d'un historique d'achats sur internet, c'est audacieux, et ça prend sens. On lit d'une traite, pris tour à tour par un lyrisme déchirant et un grand sens du récit, ébloui par des images déroutantes, troublé par des situations crues.
Avec Vuong, tout se transfigure vers le sublime, ou tout vire en pathétique : c'est selon. Un œuf dans une poêle ou l'after-shave du père sont des preuves minuscules de la beauté du monde, malgré tout. Le temps s'arrête, comme une balle en plein vol : et c'est l'écriture qui la fixe, qui rembobine même.
Frédéric

Guérir du ressentiment

Folio

8,90
Conseillé par
2 novembre 2023

L'amer, la mère, la mer / Soigner, éduquer, gouverner ... créer

"Être incapable de résister à soi-même, voilà où aboutit le manque d'éducation dans le choix de ses tristesses." ( E. Cioran)
A l'heure où l'accélération des moyens de communication survalorise l'émotionnel et le ressenti individualiste, le ressentiment et la pulsion de vengeance viennent se nourrir dans la rumination des réactions de haine. Guérir de l'amertume dans les sociétés consuméristes, c'est apprendre à assumer à la fois sa finitude et sa part de responsabilité. C'est aussi, nous dit la philosophe et psychanalyste dans cette synthèse très personnelle de ses recherches sur les pathologies de la démocratie et les ressources des humanités, apprendre à retrouver le chemin de la patience et de l'action, de l'émerveillement et de la création, de l'humour et de l'ouverture à l'autre. "Inutile de se croire tragique, il suffit d'être sérieux." (V. Jankélévitch)
Anne-Marie

Donner la vie et changer le monde

Jean Birnbaum

Seuil

17,50
Conseillé par
27 octobre 2023

"Oui, la vie est une survie dont l'enfant se porte garant."

Comment changer le monde sans lui donner des enfants ? Devenu père d'un troisième enfant, l'auteur s'interroge sur son obsession de l'enfance, et sur la gêne qu'elle inspire aux intellectuels et militants qui constituent son entourage. Contemplant les gestes gracieux et les regards intenses de sa fille, riant des mots d'enfants si justes de ses grands, il médite sur le pouvoir de la transmission et l'exercice d'humanité qu'instaure la parentalité. Par les lectures et les souvenirs personnels, l'écrivain nourrit cet essai très personnel de questions sur la valeur de l'enfance comme source d'espoir, pratique du courage et de la fraternité, malgré et contre tout. Comme si chaque nouvelle naissance était une promesse de révolution. Anne-Marie