Obéir / désobéir, les mutineries de 1917 en perspective
EAN13
9782707156198
ISBN
978-2-7071-5619-8
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Recherches
Nombre de pages
446
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
617 g
Code dewey
940.48
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« On ne veut plus monter ». De mai à juillet 1917, plusieurs dizaines de milliers de soldats du front se mettent à refuser les ordres. Qui sont les mutins, les déserteurs et les insoumis ? Comment et pourquoi agissent-ils, dans quels contextes, avec quelles stratégies ? Entre obéissance complète et révolte ouverte, quelles sont les marges de manœuvre et de jeu avec l’ordre dont disposent les individus ? Quel est, enfin, le prix de l’indiscipline ? Analyser l’émergence des mutineries, dire ce qui les a rendues pensables et possibles, saisir les formes qu’elles ont prises, c’est aussi réfléchir, en creux, à ce qu’elles rompent : l’obéissance. Car si l’événement dévoile l’ampleur possible du désordre et les potentialités de l’indiscipline, il signale dans le même mouvement la solidité de l’institution militaire et la force du conformisme. En cela, les mutineries sont exemplaires : elles permettent, par contraste, de saisir la marche ordinaire des sociétés en guerre. À rebours d’enquêtes trop souvent cantonnées à un unique pré carré, cet ouvrage soumet 1917 et, au-delà, l’ensemble de la Grande Guerre, aux regards de diverses disciplines (histoire bien sûr, mais aussi science politique, sociologie ou psychologie) et d’autres conflits : Seconde Guerre mondiale, guerre d’Algérie, génocide des Rwandais Tutsis, conflit israélo-palestinien.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...