À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Blizzard

Marie Vingtras

Éditions de L'Olivier

  • par (Libraire)
    20 novembre 2021

    Rafraîchissant !

    En Alaska, un enfant perdu dans le blizzard... Le début d'un formidable huis clos sur la paternité et la culpabilité. Un incroyable suspens. Un livre qu'on ne lâche pas !


  • par (Libraire)
    15 novembre 2021

    Le Grand Nord de l’Alaska est le théâtre de "Blizzard". La neige est abondante et le vent violent. Ceux qui vivent là savent qu’il faut se terrer dans les maisons, avoir rentré du bois pour se chauffer pendant quelques jours, avoir bouché tout ce qui peut laisser entrer la neige et ne pas sortir.

    Bess est une "fille de Californie, rousse à la peau dorée", une "originale" pour les locaux, qui fait ce qu’elle a décidé de faire. Ceux qui la connaissent se demandent les raisons de sa présence dans cette contrée peu hospitalière. Ils l’imaginent incapable de s’adapter au climat et à la vie rude de l’Alaska. D’ailleurs pourquoi est-elle sortie avec le jeune garçon qui lui a échappé le temps qu’elle renoue un lacet ?
    Quand Benedict comprend qu’ils ne sont plus dans la maison, il demande l’aide Cole et partent à leur recherche. Benedict est un homme du Grand Nord qu’il connaît et aime profondément. À part une période d’errance au travers de nombreux États d’Amérique à la recherche de son frère disparu, l’Alaska est le seul endroit où il conçoit de vivre. Il y a fait venir l’enfant auquel il est très attaché, et Bess parce qu’elle était la première personne à qui l’enfant avait souri.
    Cole part avec Benedict par respect pour son père, Magnus, "qui lui a tout appris". L’alcool lui permet de supporter la vie et la proximité de Freeman et de Bess, une fille "qui excite les convoitises".
    Freeman est un noir, un vétéran du Vietnam qui dit n’avoir pas eu d’autre choix que d’habiter loin des autres. C’est un homme qui "a de la ressource pour un vieil homme". Il ne participe à la recherche, même s’il va se lancer dans le blizzard pour se rendre au plus vite à la maison de Thomas, le frère disparu de Benedict.
    Le roman est structuré comme un thriller, avec des chapitres courts. Les personnages ont choisi de "Profiter de l’air pur, du gibier, du poisson. Être libre de vos actes, ne rendre de comptes à personne et peut-être ne croiser aucun être humain pendant des semaines" pour des raisons que Marie Vingtras distille au compte-goutte, faisant monter la tension. Chacun a une raison de se lancer dans la tempête : une culpabilité, une dette, un engagement, une affection bien cachée, une responsabilité, une haine bien recuite. Pour retrouver l’enfant, ils sortent de leurs vies isolées, se confrontent à la tempête, au blizzard que sont leurs secrets et la confrontation à eux-mêmes.
    Les événements sont narrés sous forme orale par chacun et ce que dit l’un éclaire ce que dit l’autre, éclaire la violence contenue de leurs relations, le méfait qui crée la colère, l’urgence de plonger dans la tempête jusqu’à ce que la violence et peu à peu, la vérité de chacun et du garçon fassent surface.
    L’Alaska évoque des espaces grandioses et infinis. Ici, le blizzard crée une clôture autour des personnages qui ne peuvent échapper ni du lieu, ni de la recherche de l’enfant, ni à eux-mêmes.
    Marie Vingtras nous livre un premier roman angoissant, aussi glacial que le blizzard, aussi noir que la neige est blanche.


  • par (Libraire)
    11 novembre 2021

    Un premier roman haletant et glaçant

    Direction l'Alaska dans un espace uniformément blanc, vaste (comme on en découvre dans la littérature américaine édité par Gallmeister par exemple) et oppressant d'une tempête glaciale.

    Bess a eu la mauvaise idée de sortir avec le "petit" et de lui lâcher la main le temps d'une seconde. Il a suffit d'un court instant, d'une petite inattention pour que l'enfant disparaisse...
    Une course contre la montre s'engage afin de retrouver l'enfant, pour Bess mais aussi pour les quelques rares habitants partis à leur recherche.
    Livrés à eux-mêmes, ils devront affronter cette nature sauvage et hostile, mais pas seulement elle...

    Dans ce huis clos haletant où les personnages prennent tour à tour la parole, Marie Vingtras, d'une écriture concise et maîtrisée, nous plonge au coeur même du blizzard et au plus proche d'individus confrontés à eux-mêmes et à l'enfer de la culpabilité.

    Marine


  • par (Libraire)
    15 octobre 2021

    Un conseil de Léna

    Un roman glaçant et oppressant au rythme haletant qui conserve le mystère jusqu’à la dernière page ! Marie Vingtras donne à lire un travail remarquable sur la psychologie des personnages qui se dévoilent au cours de ce roman choral. Un premier roman très prometteur !


  • 11 octobre 2021

    Drâmes emmêlés sur fond de tempête : un premier roman d'une rare puissance ! A lire d'urgence.


  • par (Libraire)
    4 octobre 2021

    Blizzard

    C'est un premier roman. Ça se passe en Alaska.
    Le blizzard est là, terrible, et Bess, jeune femme perdue qui ne cesse de fuir, a lâché la main de Thomas, le petit garçon dont Benedict lui a confié la charge.
    Elle le perd.
    On craint poindre la tragédie à chaque page.
    On s'inquiète de ce qu'est devenu ce gamin.
    Alors, on lit, patiemment pour savoir, plein d'espoir.
    Quatre personnages, Bess, Benedict, Cole, Freeman racontent le cours de l'évènement, ce qu'ils savent des protagonistes, chacun leur tour au fil des chapitres courts.
    Surtout ils se racontent.
    Et l'on est saisi de savoir qui se cache derrière chacun de ces hommes et femme venus s'échouer là, pour se cacher, pour la solitude, dans la rudesse à vivre, espérant trouver la possibilité d'êtres oubliés et tranquilles peut-être enfin.


  • par (Libraire)
    28 septembre 2021

    Un premier roman réussi !

    Pourquoi Bess est-elle sortie avec le petit Thomas en plein blizzard (on est en Alaska) ? Quand Benedict s’aperçoit de leur disparition, il ne réfléchit pas : il part à leur recherche, aidé de quelques voisins.
    L’auteure enchaîne les chapitres courts, passant d’un personnage à l’autre, et nous livrant peu à peu leur histoire et leurs secrets plus ou moins avouables… Un premier roman bien écrit, bien construit et rythmé : une vraie réussite !

    Laëtitia


  • par (Libraire)
    28 septembre 2021

    Magnifique !

    Haletant comme un grand roman policier !
    Tragique comme une pièce de théâtre antique !
    D'actualité comme un essai sociétal !

    MAGNIFIQUE COMME UN GRAND PREMIER ROMAN !

    Eric


  • par (Libraire)
    27 septembre 2021

    "Avec BLIZZARD, l'auteure nous propose non seulement une course contre la montre pour retrouver l'enfant vivant mais également un huis clos haletant où les personnages partis à sa recherche vont se trouver eux mêmes.
    L'auteure nous livre un roman glacial et hanté, un jeu de piste passionnant !"

    Coralie, libraire Charlemagne HYERES


  • par (Libraire)
    27 septembre 2021

    " Un premier roman d'une grande intensité où la fureur de la nature se confronte à la violence des sentiments.
    Haletant comme un thriller !"

    Odile, libraire Charlemagne La Seyne


  • par (Libraire)
    24 septembre 2021

    Un premier roman bluffant !

    "Blizzard" de Marie Vingtras aux éditions de l'Olivier: un coup de ❤ du Moulin des Lettres pour un 1er roman court et percutant.
    De nombreux éléments font de ce roman un proche parent de ceux écrits par les Américains : une histoire qui s'ancre dans une nature grandiose mais rude, des personnages aux parcours cabossés et à la recherche d'une rédemption impossible, une écriture rythmée et sans apprêt. C'est tout cela que recèle ce "Blizzard" que j'ai ouvert sans idée précise de ce que j'allais y trouver mais que je n'ai refermé qu'une fois la dernière page terminée, bien secouée.
    Les personnages qu'on y découvre sont tous masculins exceptée Bess, une jeune femme par qui le drame arrive. Se trouvant dehors alors que le blizzard s'est mis à souffler sur le coin paumé de l'Alaska où se déroule toute l'histoire, Bess a perdu de vue l'enfant qui l'accompagnait et dont elle avait la charge. La disparition du petit Thomas va créer un branle-bas de combat et deux hommes du hameau vont partir à la recherche de l'enfant. Ce temps de la recherche va devenir peu à peu le temps de l'introspection et les habitants de ce minuscule village - 5 au total - vont prendre la parole tour à tour laissant peu à peu se dessiner une tragédie chorale.
    La construction du roman est particulièrement habile, mécanique astucieuse qui prend le lecteur au piège dès les premières pages ...


  • 22 septembre 2021

    Bess a perdu le petit Thomas en plein blizzard. Benedict, Cole et Freeman partent à leur recherche. Leurs voix sont portées par cette redoutable tempête. Tour à tour, chacun dévoile ses sentiments et ressentiments, comme si les éléments déchainés pouvaient leur apporter la rédemption. Mais les secrets enfouis ne peuvent résister au blizzard. Le vent et la neige révèleront la vraie nature de ces quatre personnages.

    Conseillé par Roselyne


  • par (Libraire)
    17 septembre 2021

    Un premier roman intéressant

    Alaska, au coeur d'une nature déchainée, un jeune garçon disparait après avoir lâché la main de Bess. Que s'est-il passé ? Pourquoi être sorti avec un enfant en pleine tempête ?
    A travers le portrait de quatre protagonistes, quatre voix qui s'expriment et se succèdent dans de courts chapitres, le fil va peu à peu se délier.
    Un premier roman intéressant.

    Delphine


  • 15 septembre 2021

    Un thriller psychologique au cœur du blizzard !
    On tourbillonne en même temps que les personnages dans les bourrasques glaciales de l'Alaska, sur cette terre inhospitalière où se jouent tous les tourments de l'âme humaine...


  • par (Libraire)
    9 septembre 2021

    Conseillé par Manon R, Coralie, Stéphanie et Rémy

    Elle s'appelle Bess, c'est elle qui a perdu l'enfant. Elle a lâché sa main. Juste quelques secondes. Le temps de refaire son lacet. Elle l'a perdu. Alors elle ne va pas rentrer, pas avant de l'avoir retrouvé.
    Il s'appelle Benedict, il est le père de l'enfant, et ce matin-là, alors qu'il n'est pas encore levé, il sent que quelque chose ne va pas. Quand il descend, il trouve la porte ouverte. La neige est entrée dans le salon, les bottes du petit ne sont plus là et les manteaux non plus. Pourtant même si Bess est une fille spéciale, elle sait qu'on ne doit pas sortir quand le blizzard tombe.
    Il s'appelle Cole. Il a la gueule de bois et pense que Benedict se fout de lui quand il frappe ce matin-là et lui intime de partir avec lui à la recherche de Bess et de l'enfant dans le blizzard.
    Il s'appelle Freeman, c'est un vieil homme et il n'a pas fermé l'oeil de la nuit avec ce temps. Il est gelé. Il voudrait être à mille lieues d'ici mais visiblement, il ne semble pas avoir le choix. Il doit rester là.
    Bess, Benedict, Cole et Freeman sont les quatre narrateurs. Et puis, il y a Clifford, le compagnon de gnôle de Cole, que le lecteur découvre à travers les monologues des autres.
    Un blizzard terrible a enveloppé ce trou perdu de l'Alaska et c'est une course contre la montre qui commence pour retrouver le petit garçon. Pourtant, finalement, c'est en quête d'eux-même qu'ils partent tous, âmes blessées, âmes coupables. Leur histoire, leurs secrets, nous sont révélés à travers des chapitres courts, une écriture ciselée et une nature intraitable. Et le lecteur retient son souffle, se fait malmener par ce blizzard épais, avant que le passé de chacun des personnages viennent tout révéler.
    Sélection pour le Prix du roman Coiffard 2022


  • par (Libraire)
    4 septembre 2021

    Un huis-clos en plein blizzard, nerveux et rythmé, à l'écriture acérée.
    Un enfant disparaît, les recherches commencent... Cette quête sera le point de départ d'une introspection pour chacun des personnages principaux.
    Incisif et percutant, ce livre ne vous lâchera pas tant que vous ne l'aurez pas terminé !


  • par (Libraire)
    4 septembre 2021

    Sublime roman chorale

    Dans une tempête en Alaska, un petit garçon se perd dans le blizzard. Chaque personnage part alors à sa recherche, frénétiquement et urgemment pour espérer le retrouver en vie dans ce froid glacial. Au fil du roman, les personnages s'enfoncent autant dans la neige et le blizzard que dans leurs souvenir, leur passé et surtout au plus profond d'eux mêmes. On y découvre les tréfonds de chacun jusqu'au bout, et ça se dévore.


  • 31 août 2021

    Comme un opéra tragique magistralement construit, cette petite bombe littéraire se lit en apnée, digne des meilleurs romans des éditions Gallmeister. Foncez !


  • par (Libraire)
    29 août 2021

    Un premier roman à dévorer sans modération mais bien au chaud !

    Pourquoi Bess est-elle donc partie avec le seul enfant du village dans ce blizzard d’Alaska ? Elle qui n’est absolument pas prête au climat sans concession de ce pays. Où la plus petite erreur peut conduire à la mort. C’est la question que se posent tous les habitants du village partis à sa poursuite. En pleine tempête, tous risquent leur vie pour le découvrir. Quand la violence fait rage dans un univers si loin du monde, les sombres secrets pourraient bien se révéler, balayés par les vents et la neige. Mais que découvriront-ils à la fin ?

    Un huis clos à l’air libre, où toutes les histoires s’imbriquent les unes dans les autres. Chaque aspect des personnages, les bons comme les mauvais, se découvrent dans l’avancement du blizzard et chaque nouvelle page nous donne envie de poursuivre un peu plus loin, pas à pas vers le dénouement.
    Une réussite pour ce premier roman qui ne vous laissera pas de glace.


  • par (Libraire)
    28 août 2021

    Un véritable page-turner !

    Un premier roman détonant qui nous plonge au cœur d'une tempête en Alaska où chaque minute compte pour retrouver un enfant et une jeune femme, et où la destinée des personnages se dévoile au fur et à mesure.

    Delphine


  • par (Libraire)
    27 août 2021

    Dans la tempête

    Un premier roman surprenant. Des chapitres courts, un roman choral. Une femme et un enfant, disparus dans le blizzard, des hommes à leur recherche. Qu'est-ce qui anime chacun? Quelles sont leurs motivations? Et ce vent qui rugit, cette neige qui empêche d'y voir clair. Petit à petit on se rend compte que ce qui semble être le plus menaçant, ce blizzard, est peut-être ce qui peut au contraire sauver. S'il se calme, c'est là que se nouera le drame. Et, comme en écho aux éléments déchaînés, chacun va devoir lutter avec sa propre tempête intérieure.

    Un roman dont on ressort essoufflé, un vertige, la vue voilée de ces mots qui sont autant de flocons qui se posent avec violence et fracas sur ces paysages et ces âmes tourmentées.

    Aurélie


  • par (Libraire)
    27 août 2021

    Au cœur de la tempête !

    Dans une région reculée d'Alaska, un enfant disparaît. Bess, Benedict, Cole vont partir à sa recherche. La tension monte, la neige et le blizzard mettent en lumière leurs histoires, leurs failles et leurs démons. L'autrice réussit avec brio à installer une atmosphère qui ne vous laissera pas indifférent.
    Premier roman.


  • par (Libraire)
    24 août 2021

    Sortie en pleine tempête, Bess, une jeune femme aussi belle qu’inconsciente lâche la main de l'enfant qu'il l'accompagne. Pure folie. Bravant le froid et accompagnée par les rares habitants du coin, Benedict l'homme du pays, Cole, son homme de main et Freeman, vétéran du Vietnam, Bess se lance dans une course contre la mort. Perdu au milieu du blizzard, chacun d'entre eux luttent et méditent sur sa proche vie. Plus qu'une recherche d'enfant, cette course devient une recherche d'eux-même, une introspection qui pour certains deviendra salvatrice. Un excellent premier roman.


  • 23 août 2021

    Une belle découverte.

    Blizzard est un huis-clos à ciel ouvert où 4 personnages contraints par une tempête en Alaska doivent affronter leur histoire, leurs secrets et leurs démons. Marie Vingtras fait preuve d'une belle inventivité dans la mise en scène de son récit car, le paysage, le blanc des éléments qu'elle déploie, agissent comme un écran de cinéma vide et vierge où les personnages se meuvent et se révèlent peu à peu.
    Une belle découverte.